Les cuirs drus : Face à un monde sauvage

mercredi 10 août 2016
par  Lavinia


Dessin de cosaque

Les cuirs drus sont sans concession tel le caractère réputé passionnel des Russes. Du moins, ce matériau, nous rappelle-t-il ce que portaient des hommes en proie à un monde sauvage. En effet, le premier modèle pour cette famille de parfums fut le cuir solide et souple de vachette, traité en Russie avec une préparation à base d’écorce de bouleau. Cette mode débuta au 19ème siècle avec Cuir de Russie de Rimmel et de Guerlain lancés en 1875.



Bottes russes époque de Nicolas II (1864-1918)

L’idée derrière lesdits ’Cuirs de Russie’, était de reproduire l’odeur des bottes russes, tannée l’écorce des bouleaux, formant d’immense forêts en Russie, parfois teintes en noir ou en rouge, avec des accords ressemblant aux baumes utilisés pour les entretenir. Or les Cosaques du Tsar imperméabilisaient leurs bottes avec de l’essence de bouleau et piétinaient leur feu de camps pour l’éteindre. Comme le goudron d’écorce de bouleau possède une odeur boisée et fumée de feu de camps, il devint la matière phare des parfums cuirs.



Huile essentielle de goudron de bouleau

Aussi le Cuir de Russie de Guerlain, à base de civette, de styrax et de bouleau distillé à chaud, dégage-t-il une forte odeur de goudron de bouleau et de brûlé. Sa puissance est telle qu’on dirait réellement un magasin de chaussures en feu. Depuis, les cuirs se sont généralement assagis, les senteurs fortes des tanins, employés dans l’industrie du cuir, étant passées de mode. Sorti en 1927, le célèbre Cuir de Russie de Chanel imite toujours l’odeur des bottes, mais de façon moins fumée et plus équilibrée.



Danseur russe traditionnel

Serge Lifar dans Bacchus et Ariane (1931)

Pourtant, il existe des exceptions. Un cuir dru, Bandit de Robert Piguet, fut lancé en 1944 et fit proprement scandale. La raison n’en est pas son caractère fumé, mais amer. Au lieu du goudron de bouleau ou dudit goudron mélangé avec de l’isobutyl quinolèine, Germaine Cellier osa une overdose de ce produit de synthèse, utilisé seul, avec ses tonalités vertes, animales, mousseuses et caoutchouteuses. De plus, elle renforça la verdeur du tout avec du galbanum. Le tout donne une impression de cuir brutal et synthétique.



Formule de l’isobutyl quinolèine

Malgré sa tombée en défaveur, l’esthétique des cuirs drus reste remarquablement moderne. En effet, il s’agit d’imiter un artifice ou un produit manufacturé, tout à fait commun, en imitant son côté le plus artificiel : l’odeur des produits nécessaires à son conditionnement. Ces parfums sont donc à la fois figuratifs et artificiels comme la Pop art des années 60. Roy Lichenstein dit de son travail : " It became about the stylisation of style itself.” Ils ont aussi quelque chose de brutal, comme la Pop art, qui nous renvoie au côté prosaïque des objets d’usage courant, en refusant de les esthétiser ou de les montrer sous leur plus beau jour.



Roy Lichenstein, Spray Can

Les parfums nommés ’Cuirs de Russie’ se comprennent eux-aussi comme "la stylisation d’un style", puisque les bottes des cosaques, déjà très stylées, sont à nouveau stylisées par des parfumeurs, qui en reproduisent un trait odorant remarquable et le juxtaposent avec des arrangements. Lorsque ceux-ci comprennent du musc et de la civette, utilisés pour masquer l’odeur du cuir depuis le 16ème siècle, le parfum devient animalisé ; lorsqu’il s’agit de quinolines, de safraléine, d’aldéhydes ou de bases synthétiques, le cuir peut prendre une forte odeur de caoutchouc ou de pétrole. Cette stylisation à l’extrême a forgé une catégorie de fragrances à part, à la fois brutes et fines, simples et sophistiquées, dont la senteur si caractéristique s’identifie immédiatement .



Bottes russes 1797

Reste un autre moyen d’évoquer le cuir dru sans, pour autant, forcer sur le goudron de bouleau. Utiliser des fleurs et des bois, qui ont des facettes cuirées, et rappellent le tannage végétal, parfait pour produire des ceintures, des bottes ou des sacs solides, mais non le cuir souple des objets de luxe.



Cuir issu du tannage végétal (missjandmisterg.com)



Par ordre alphabétique :



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les cuirs drus : Face à un monde sauvage