Les boisés baroques et orientaux : Aux portes de l’orient

mercredi 10 août 2016
par  Lavinia

JPEG - 16.8 ko


Porte d’Orient


Les boisés épicés nous ouvrent la porte de l’Orient qui mène à des parfums épicés chauds, à certaines vanilles relevées et à la plupart des résineux et des ambrés. Je traite de ces fragrances dans la section nommée ’Les envoûtants’. Pour l’heure, parlons des boisés orientalistes et/ou baroques, qui reposent sur le patchouli ou d’oud.


JPEG - 15.7 ko


Miroir maroccain en bois


D’abord, force est de constater que ceux-ci utilisent beaucoup le patchouli dont le nom d’origine Tamoul se décompose en ’patchai’ signifiant ’vert’ et ’ellai’ feuille. En effet, le patchouli est une feuille verte, poussant en buissons, et appartenant à la même famille que la menthe. D’origine asiatique, il s’adapte très bien à tous les climats tropicaux. Aujourd’hui il est cultivé dans tous les pays asiatiques, ainsi qu’en Afrique occidentale et en Amérique Latine. Cela produit différentes variétés dont la senteur varie en fonction des techniques de culture, de séchage et de distillation locales, ainsi que du moment de la récolte.


JPEG - 9.9 ko


Patchouli


Cependant, l’huile de patchouli se caractérise toujours par son odeur puissante et quasi brûlante. A la fois terreuse et herbale, sa senteur inclut un cœur vert d’une richesse luxuriante et une base à la fois boisée et mentholée. L’absolu est plus aromatique et sucré. A cause de sa nature extrêmement chaleureuse, pour ne dire brûlante, le patchouli donne un caractère baroque et exotique aux parfums orientaux, aux fougères et aux chyprés. Polyvalent, il se marrie très bien avec beaucoup de notes, qu’il peut mettre en valeur, mais il doit être savamment dosé afin d’éviter de les étouffer.


JPEG - 12.9 ko


Feuilles de patchouli séchées


Les autres ’bois’ utilisés dans ces boisés très épicés sont le cèdre d’Atlas et le santal dont nous avons déjà parlé dans les boisés chauds. Plus surprenant peut-être, le sapin lui aussi peut entrer dans ce type de compositions. Certes, le sapin donne ses notes de fond au célèbre Insensé de Givenchy qui n’a rien d’oriental. Mais, plus généralement, l’alpha pinene, l’une des molécules odorantes du pin, sert à donner notes vertes, balsamiques et fraîches à des parfums aussi divers que L’Eau Trois de Diptyque ou L’Eau des Merveilles d’Hermès. Ainsi le pin prête sa senteur aromatique à beaucoup de parfums masculins de type différents.


JPEG - 8.3 ko


Forêt de sapin


Dans les années 2010, un dernier bois arrive dans la composition des boisés épicés : l’oud, une résine produite par l’aquilaria en réaction contre les parasites, connue dans tout l’orient, le Moyen-Orient et les pays du Maghreb depuis des siècles. On récolte uniquement la partie infectée du bois pour la fabrication d’encens, de parfums de remèdes et d’arômes ajoutés aux thés et à certains aliments.


JPEG - 11.9 ko


Oud


Aujourd’hui encore cette mode est loin d’être révolue, parce que l’oud remplace avantageusement la mousse de chêne et les matières d’origine animale pour ceux qui sont encore en quête d’animalité. Chaque maison de parfums a son Oud, comme il se doit, et le public voit arriver sur le marché d’incessantes variations, plus ou moins inventives, sur le thème du sillage fumé, animalisé, moisi et boisée de ce classique de la parfumerie arabe.


JPEG - 18.1 ko


Palao de Diptyque



Par ordre alphabétique :



Commentaires

Navigation

Articles de la rubrique

  • Les boisés baroques et orientaux : Aux portes de l’orient