Vert Galant de Henry Jacques : Le ravissement de la lavande

lundi 22 avril 2019
par  Lavinia

Vert Galant d’Henry Jacques (#lesplusbeauxparfums)



Vert galant était le surnom d’Henry IV. A l’origine vert-galant ou galant de feuillée désignait qui attaquait les passants dans les bois, mais dès le 16ème siècle, ce terme s’utilisait afin de distinguer les jansénistes et les puritains, d’une part, les libertins et les verts-galants de l’autre. Aussi la hardiesse avec les femmes et ses nombreuses maîtresses valaient des admirateurs à Henry IV. Bref, au 17ème siècle, Furetière définit l’expression ainsi : ’un jeune homme sain et vigoureux qui est propre à faire l’amour ’.




Artiste inconnu, Henry IV (1553 - 1610), roi de France de 1589 à 1610)



Deux films ont été réalisés sur ce thème, mais je retiens le roman, Le Vert Galant, de Joseph Delteil, paru en 1931, comme l’œuvre la plus proche, d’un point de vue artistique, du parfum d’Henry Jacques. Delteil joue sur la polysémie du terme : pour lui, Henry IV est un personnage sensuel, qui gouverna le pays, avec l’intrépidité d’un bandit, au gré de ses caprices et de ses fantaisies. Plus avant, la sensualité d’Henry IV se trouve ancrée dans son enfance à Navarre, où il vivait proche de la nature. Les senteurs de son enfance font partie de la personnalité du héro.




Lavandula stoechas, aussi appelée aspic, commune en Occitanie (photo prise le 09/05/04 à Tererach (jeanosti.com)



Le personnage d’Henry IV est aussi présenté d’abord comme quelqu’un, dont l’appartenance à un terroir, reste essentiel. Le procédé utilisé est celui du collage, cher aux surréalistes : Delteil fond dans le texte un récit des sensations de jeunesse d’Henry IV, les bruits et les odeurs et effectue trois autres greffes, mêlant souvenirs et savoir-faire, portant sur le printemps, la cueillette des champignons et le désir.




Cueillette des champignons en forêt de Navarre (protegeonslanature.eklablog.net )




Forêt de Navarre (fr.123ref.com )



Delteil, quant à lui, fut lui aussi l’homme d’un pays et d’un climat. Il contribua au premier numéro de ’La Révolution surréaliste’, mais fut exclu du mouvement par André Breton, qui déclara que Jeanne d’Art, sa publication de 1925, était « une vaste saloperie. » En 1931, malade et rejeté, Delteil quitta la littérature et la vie parisienne pour le sud de la France, où il mena une vie de paysan-écrivain, en compagnie de sa femme Caroline Dudley, qui fut la créatrice de la ’Revue Nègre’. En 1937, il s’installa à Grabels près de Montpellier où il mourut.




Graebels (montpellier3m.fr)



« Te voici dans ton Midi ! Te voici libre ! Là de Nîmes à Pau et de Limoges à Foix, avec Albi, Cahors, Toulouse, est un territoire, qui, de tout temps se montra accueillant aux doctrines extrêmes, aux dogmes spécieux et durs. Un peuple étrange l’habi-te, maigre et dru, sensuel et fin, tourmenté, tourmen-teur, amèrement passionné. On y parle une langue grosse et brillante, faite pour l’injure et pour le sou-pir. Les mœurs y sont rauques, triviales et pessimistes, le cœur volontiers charnel. Un climat brusque, angoissant et fier. C’est par excellence le Paradis de l’hérésie. C’est le Midi. » (Extrait de Le Vert Galant (1931), Éditions des Portiques)




Effets de la Tramontane (vent froid, sec et violent du nord-nord-ouest soufflant en Méditerranée Occindentale (ongong.canalblog.com)




Catastrophe naturelle déclarée autour de Montpellier en 2017 en raison de la sécheresse (midilibre.fr)



Quel rapport avec le parfum d’Henry Jacques ? Vert Galant ne manque pas non plus de s’identifier à un terroir, le Midi, plus exactement la garrigue ou le maquis, avec ses senteurs de lavande, d’herbes aromatiques, de citron et de labdanum. Pourtant, la garrigue et le maquis, très odorants, sont formé d’arbustes et de buissons à feuilles persistantes et toujours verdoyant...




La garrigue et le maquis (parc naturel de Narbonne (vivonslagrasse.org))



D’ailleurs, tel Joseph Delteil, qui, parmi les bourgeois du mouvement surréaliste, semblait traditionaliste et passéiste, en raison de ses origines paysannes, Vert Galant ne suscite pas l’engouement : la banale lavande intéresse bien moins que l’oud exotique, paradoxalement devenu tout aussi conformiste ! L’Occitanie excentrique, terre anarchique où l’imagination vagabonde, telle que la décrit Delteil et telle que je la vois, attire moins que l’opulence du Moyen-Orient. Le jour où la l’occitanisme sera l’équivalent de l’orientalisme semble loin !




Lavande dans la garrigue (visoflora.com)



Pourtant, cette région ne vit pas replier sur ces traditions. Parallèlement, le parfum d’Henry Jacques s’inscrit dans une démarche surréaliste, participant à un joyeux décloisonnement des genres. N’oublions pas que ’galant’ évoque la joie et que c’est encore le sens aujourd’hui du verbe occitan galar. Or Vert Galant fait preuve d’une heureuse polysémie. Henry Jacques nous présente brusquement une lavande époustouflante, surpuissante, entièrement épatante, puis le parfum se transforme en une douce vanille ambrée, où transparaît encore le léger piquant d’une lavande qualité.




Lavande fine (newdirectionsaromatics.ca)




Lavande (herbco.com)



De fait, il est très difficile de trouver une bonne lavande. D’une part, elle rappelle trop les produits d’hygiène et d’entretien, qui en font un usage grossier, dont la parfumerie a du mal à se démarquer. De l’autre, il s’agit d’un ingrédient volatile, avec une grande puissance olfactive, mais peu de ténacité. Le problème reste que la lavande est donc difficile à fixer. Du coup, les lavandes ont tendance à trop s’appuyer sur la vanille ou l’encens. Ou alors a faire l’effet d’une eau de Cologne avec l’arôme dilué tout à fait très agréable dans ce type de produits.




Eau de toilette, Lavande ambiance (provencearomes.com)



Dans Vert Galant, au contraire, l’ouverture se démarque comme la plus bluffante que je connaisse. La senteur de la lavande éblouit, ensorcelle, lance ds étincelles. On a vraiment l’impression d’avoir la tête plongée dans une touffe arrondie et compacte de lavande en pleine garrigue.




Lavande (matieres-premieres.robertet.com)



Ce tour de force me frappe par son côté hyperréaliste, c’est-à-dire plus réaliste que la réalité elle-même. Sans nul doute, Henry Jacques a utilisé de la lavande fine, peut-être la lavandula angustifolia, qui pousse en hauteur sur le pourtour méditerranéenne, afin d’obtenir tant de rondeur. Il se peut, toutefois, qu’il ait recours à de la lavande anglaise très réputée.




Lavande fine (lavandula angustifolia)(essenciaga.com)

essenciaga

La lavande étant un abrisseau, je suspecte que cet effet a été obtenu par une distillation à la vapeur des sommités fleuries doublée d’une extraction au solvant des feuilles, ce qui donne beaucoup plus de puissance à l’ensemble et des notes bien plus vertes, quoique le procédé soit plus et couteux que de tout distiller ensemble. C’est d’ailleurs encore une raison de plus de nommer le parfum Vert Galant : on sent toujours des notes vertes, même lorsque le final s’approche.




Touffe de lavande (gerbeau.com)



Après une ou deux heures, je sens un filet citron raviver la lavande et, je présume, des herbes aromatiques, qui poursuivent la trame verte sentie dès le début. En même temps, l’ensemble devient doux et sensuel. On reconnaît là le désir de varier les points de vue caractéristique des pratiques d’écrire des surréalistes, qui tenaient à la polyphonie et à l’hybridation des formes. Cependant, il s’agit nullement d’un collage qui retire toute cohérence au parfum. Dans Vert Galant, on sent, même lorsqu’il s’adoucit, la fine fleur de lavande et la verdure de ses feuilles qui pointent du nez.




Samir Sammoun, Champ de lavande (2015)



Puis le labdanum absolue, extraite d’une résine obtenue par extraction d’une résine, provenant des feuilles d’un petit arbuste, appelé ciste, très commun autour de la Méditerranée, fait son apparition. Cette note chaude, résineuse et boisée, avec une facette légèrement médicinale, joue ici sur sa facette légèrement animale et sa senteur d’encens. Cependant, dans Vert Galant, le labdanum s’associe à des senteurs vanillées et fleuries, ce qui apporte au parfum des notes chaudes et sensuelles, sans que l’animalité du labdanum domine la composition.




Labdanum (indiamart.com)



A vrai dire, il me semble qu’afin de créer la lavande parfaite, Henry Jacques a utilisé tous les ingrédients qui la soutiennent d’ordinaire, en évitant l’overdose, afin qu’aucuns n’établissent son ascendant. A la place, il a effectué ce que les surréalistes appelaient un collage, en greffant la senteur veloutée et balsamique du bois de santal au cœur du parfum, au côté du labdanum : un tendre baiser sous lequel patiente les ardeurs de la passion.




Magritte, Note à Jacqueline Nonkels, collage (date inconnue)



Pourtant le bois de santal reste distant comme une voix venue d’ailleurs. Lacté, avec son côté un peu animal, il se marrie parfaitement avec les notes de fond : la vanille crémeuse, l’ambre chaleureuse et le musc un peu animal.




Bois de santal (création-bougies.fr)



Contrairement à la lavande, le santal a peu de volalité, mais il compense par une grande ténacité, et sa présence, à faible dose, ne se remarque guère. C’est donc surtout la synergie avec les autres notes qui crée l’impression d’un renversement de rôle : de la lavande qui sature le nez, nous sommes passés à celle qui perce au travers des résines et des senteurs vanillées sans jamais se confondre avec elles.




Van Gogh, Paysage avec un champ labouré, collage (fin 1889)



Pour moi, les parfums verts se portent idéalement au printemps et Vert Galant ne fait nulle exception. Comme toutes les créations de Jacques Fath, il s’agit d’une création sophistiquée, mais son sillage n’étant pas énorme, Vert Galant convient parfaitement le jour en toutes circonstances.




Bouquet d’herbes provençales (spigol.com)



Notes de tête :

Lavande et Citron



Notes de cœur :

Labdanum et Bois de Santal



Notes de fond :

Ambre, Vanille et Musc