Vent vert de Balmain (vintage et reformulation de 1990) : Zéphir aux deux visages

jeudi 16 mars 2017
par  Lavinia

Vent Vert de Balmain

"The sun was warm but the wind was chill.

_ You know how it is with an April day."

_ Robert Frost.


Brut et un brin cruel, Vent Vert, créé pour la maison Pierre Balmain, en 1947, saisit le moment où le printemps secoue rudement les feuilles et racines des plantes, encore lourdes de leur sommeil hivernal, avec une alternance de soleil, réchauffant la terre, et de pluies la pénétrant jusqu’aux entrailles.



Giboulées de mars


Comme le vert, une couleur difficile à stabiliser en teinturerie des siècles durant, le printemps reste incertain : l’écart de température entre les bases couches de l’atmosphère et l’air froid en altitude, crée des courants ascendants, vents typiquement printaniers, formant des nuages instables, cause de giboulées entre février et avril, et même parfois jusqu’en mai.



Giboulées vue du ciel (source Météo France)


Au contraire, entre deux giboulées, le soleil rend le temps agréable et doux, avec de légères brises apportant l’odeur de la végétation renaissante qui revient en force. Incarnant d’abord, un vent violent et pluvieux dans l’Iliade, (Quand la tempête fut calmée, nous voulûmes remonter à l’occident, mais le constant zéphyr (...) repoussa long-temps nos voiles), Zéphyr, le vent d’Ouest, devint plus tard l’incarnation d’un vent caressant. Vent vert de Germaine Cellier lui rend donc son double visage composant un vert changeant de tonalité selon s’il est accompagné par des notes amères ou fleuries, fraîches ou poudrées.



Botticelli, La naissance du printemps (détail : Zéphir et chloris) )


La notion romantique du printemps, symbole de jeunesse et de légèreté, se renverse immédiatement en une vision inversée des cycles : le note de départ de mandarine verte précède un accord amer de galbanum poivré et de feuilles battues par le vent.



Monet, Le printemps à travers les branches


Dès lors, comme dans le poème The Waste Land de T.S.Eliot, l’hiver paraît protecteur et reposant, alors que le printemps réveille brutalement le souvenir de tout ce qui renaît sous une autre forme et ressuscite le désir enfoui. La double nature violente et douce du printemps est rendue par le mythe grec de l’enlèvement et du viol de Chloris, la nymphe des fleurs, par Zéphir, qui l’épouse et en fait la déesse des fleurs : Flore.



Botticelli, Le printemps (détail : Zéphir trouble Chloris)


Zéphyr apporte donc le vent humide et chaud forçant Chloris à faire fleurir la nature. Dans le même esprit, Vent Vert a une odeur tranchante, puissante et sans appel. Le galbanum et le basilic poivré, renforcés par du citron, de la bergamote et une touche d’ase fétide, qui est une résine séchée, extraite du rhizome de deux espèces de fenouils géants, marquent le parfum de leur tyrannie.




Basilic et Asa Foetida


En notes de cœur, en effet, ce vert cassant ne part pas, mais son odeur dure et amère se mêle à un bouquet vert tendre composé de jasmin, de rose, de narcisse et de notes de jacinthe, verte et végétale.



Jacinthes


Même le muguet ne semble pas aussi sucré et artificiel que dans la plupart des compositions. Peut-être est-il construit avec des essences naturelles un peu vertes ou, simplement, avec une excellente base.



Photo de Ylan Rousseau, Muguet


Et il en va de même pour la violette dénuée de son association avec les bonbons. En fait, la douceur provient surtout d’une note de rose, dont la verdeur rappelle plutôt le rosier tout entier, de la jacinthe et du gardénia blanc, opulent, et vert avec sa facette tubéreuse.



Gardénia


Bref, nous restons sur le registre agressif de Cellier. Ses deux autres compositions les plus connues, Fracas et Bandit, sont aussi dures, intenses et dévastatrices, parfois empruntes de légèreté et de transparence, non jamais de véritable douceur. Et il est vrai que le galbanum, la star de Vent Vert, ne s’y prête pas plus que la tubéreuse ou le cuir.



Galbanum


L’éclat émeraude du parfum au galbanum, qui scintillait avec des notes de fleurs vertes, reluit aussi associé aux vétiver frais, et donne une étincelle aux notes de fond poudrées de la racine d’iris. Il y a donc des notes de fond fraîches et aussi poudrées, qui brillent au travers de la senteur sombre des sous-bois créée par la mousse de chêne et le musc. Et Vent Vert reste toujours vert, mais jamais linéaire, comme la chevelure verte et ondulée de l’affiche publicitaire.





Amer, dense, puis transparent, enfin poudré, Vent Vert rassemble la couleur des feuilles tout juste arrachées par le vent pressé du renouveau. A porter, au printemps, lorsqu’on n’a pas envie de mettre des robes à fleurs trop jolie, lassé de la vision unilatérale d’un printemps léger et romantique.



Feuille de tilleul après la pluie

"Aube de printemps

Dans la torpeur printanière on n’a pas saisi l’aube

De tous les côtés s’entendent chanter les oiseaux

Toute la nuit ce bruit de vent et de pluie...

Les pétales tombés, qui saurait les compter ?"

Mèng Hào Ràn (689-740)

Notes de tête :

Citron vert, Galbanum, Feuille verte, Basilic, Ase fétide, Bergamote et Pèche

Notes de cœur :

Muguet, Jacinthe, Gardénia, Violette, Rose, Jasmin, Soucis et Notes herbacées et épicées

Notes de fond :

Orris, Mousse de chêne, Vétiver, Styrax et Muscs

_

Vent vert de Balmain (1990)

Vent vert de Balmain (1990)

Calice Becker a été chargée de relancer Vent Vert en 1990. Reformuler un parfum de Germaine Cellier est tâche impossible, car, au grand dam de certains de ses collègues parfumeurs, elle utilisait énormément de bases disparues et de produits naturels aujourd’hui interdits. Selon Lucas Turin, l’original contenait 1100 ingrédients comparés aux 31 entrant dans la composition actuelle.

Rose

Mais des parfums aussi complexes et riches ne se fabriquent plus. Fidèle à son style, Calice Becker a accentué le côté transparent de Vent Vert, en rendant les notes vertes plus aérées et moins denses. Bien que le galbanum donne un fulgurant départ, son amertume s’amadoue très vite au contact de notes de gardénia, de pêche et d’hespéridés.

Citronnier

Puis le bouquet central entre en scène au bout d’une heure. Le galbanum se fait toujours sentir, mais la rose, le jasmin et l’iris passent au travers avec une douceur diffuse, sans que les notes ne se détachent, ni ne soient que brièvement reconnaissables. Le tout semble disparaître assez rapidement, mais des notes d’ylang-ylang et de freesia réémergent au bout d’un certain temps et neutralisent plus avant le galbanum.

Freesia

Le muguet et la jacinthe, quant eux, atténuent l’agressivité du caractère vert du parfum en rendant le galbanum moins amer, moins intense. Un accord floral translucide et très abstrait, typique des œuvres de Becker, en vient ainsi à évincer l’accord vert en forme de coup de poing de Germaine Cellier.

Picasso, Fleurs for u.c.l.a (1961)

Les notes de fond ont un pouvoir fixateur moindre, certainement dû à, des quantités négligeable de mousse de chêne et de styrax. Il y a certainement là du vétiver et des muscs artificiels, mais ils ne font pas forte impression. En résumé, on peut dire que Vent Vert devient un parfum vert, frais, léger et totalement inoffensif.

Monet, Un verger au printemps

Il ne se porte donc pas comme l’original, qui rappelle que certaines plantes, dont l’innocent muguet, sont des poisons. Au contraire, le Vent Vert de 1990 ne possède aucune densité menaçante et joue sur le seul aspect agréable des fleurs. Seules les soucis se distinguent à leur odeur aromatique forte et amère

Soucis

Ainsi Vent Vert a perdu beaucoup de sa ténacité et profondeur. Parfait donc pour servir d’eau de toilette rafraîchissante au printemps lorsque le temps de fait chaud. Convient à tout le monde sauf à ceux qui veulent de l’audace. Il y a une reformulation plus récente de Vent Vert en 1999, mais, comme les notes vertes ont encore été atténuées, j’abandonne. Pourquoi refaire le passé lorsqu’on n’en a ni l’envie, ni les moyens ?

Martin Gut, Mr A

Notes de tête :

Citron, Citron vert, Bergamote, Néroli, Gardénia, Feuilles vertes et Pèche

Notes de cœur :

Rose, Muguet, Jacinthe, Orris, Jasmin, Ylang-ylang, Freesia et Soucis

Notes de fond :

Vétiver, Cèdre, Mousse de chêne, Styrax et Musc


Commentaires